L'inauguration

Scrollez vers le bas ou utilisez les touches haut et bas de votre clavier
"J'ai eu ma première absence injustifiée à l’école pour me rendre aux festivités. Je me souviens que mes parents m'avaient fait un mot d’excuse… Je voulais absolument être parmi les premiers à emprunter le tout nouveau métro bruxellois !


Nous attendions parfois de nombreuses minutes entre deux stations, mais quel spectacle ! Il y avait de la musique partout, dans chaque station on fêtait l’événement. "
Philippe Matagne
16 ans lors de l’inauguration
Toots Thielemans a composé le titre "Metro" pour l'arrivée du métro à Bruxelles.

Le 20 septembre 1976, jour de l'inauguration, il l'a interprété lors des festivités à la station Tomberg.
 
"Voici donc inauguré le métro bruxellois tant attendu : lundi, à 9h25, avec dix minutes d'avance, le Roi a coupé le ruban tricolore barrant le quai de la station "De Brouckère", sur l'axe 1." Le Soir, 21 septembre 1976"


"14h01... Prise de contact, avec le métro ? Non prise du pouvoir par le peuple, apparemment affamé de transport public rapide, confortable et bien organisé"
Le Soir
21 septembre 1976
"Profiter de l'espace libéré"
Quelques jours avant les festivités organisées pour l'inauguration du métro, Jos Chabert, le ministre des Communications de l'époque, déclarait au journal "Le Soir" : "Je demande aux autorités municipales concernées que l'espace libéré par les trams en surface soit réservé au maximum aux piétons, aux flâneurs, aux cyclistes. Et que surtout on ne crée plus d'autoroutes urbaines (…) Il faut en arriver à la solution où on laisse sa voiture à l'extérieur de l'agglomération. Et que les promeneurs reprennent possession de leurs grands boulevards afin de réanimer le centre de leur ville." Des propos vieux de quarante ans mais qui n'ont rien perdu de leur actualité !

Ce site n'est visible qu'en mode paysage.

Ce site n'est pas visible sur les écran dont la largeur est inférieure à 768 pixels.